Comment générer un revenu satisfaisant dans l’investissement immobilier ?

Si vous êtes propriétaire ou si vous cherchez simplement à gagner de l’argent avec des biens immobiliers, il est essentiel de comprendre comment gérer une propriété de la bonne façon. Il ne s’agit pas seulement de savoir comment réparer les choses lorsqu’elles se cassent. En tant que propriétaire pour la première fois, vous serez obligé de porter de nombreux chapeaux. La façon dont vous gérez cette propriété va faire ou défaire vos chances de succès. Que vous soyez novice en matière d’investissement immobilier ou que vous investissiez dans votre troisième immeuble à revenus, voici des excellents conseils et perspectives intéressantes.

 

Trouver des propriétés locatives dans les quartiers émergents

Les propriétés locatives représentent un excellent moyen de s’impliquer dans les investissements immobiliers. Les quartiers émergents offrent une croissance potentielle et des incitations fiscales aux acheteurs. Les acheteurs qui achètent des propriétés dans les quartiers émergents maximisent leurs profits et s’assurent que leurs revenus couvrent leurs coûts et cela pour plusieurs raisons :

  • Les quartiers émergents deviennent une mégalopole ultra active. La démographie est en pleine expansion et le quartier a une économie plus prospère.
  • Des nouveaux habitants et des nouveaux investisseurs sont attirés chaque année à visiter la ville. Ce dynamisme est un climat d’affaires favorable pour l’investissement immobilier.
  • Les quartiers émergents présentent des records d’afflux touristiques intéressants. Cela est très favorable pour la location saisonnière.

Diversifiez vos investissements

Bien qu’il soit utile de comprendre le domaine dans lequel vous investissez, vous limitez vraiment votre potentiel de rentabilité en ne considérant qu’une petite zone géographique.

En envisageant des investissements dans d’autres États et villes, vous aurez un large éventail d’investissements disponibles et, finalement, de meilleures opportunités. Investir sur une vaste zone géographique diversifiée est une meilleure opportunité pour vos investissements et protège votre portefeuille contre la volatilité des marchés locaux.

Les maisons unifamiliales sont votre pari le plus sûr pour attirer le bon locataire. Certaines personnes ne peuvent tout simplement pas se permettre d’en acquérir une ou ne veulent pas en être propriétaires. La maison unifamiliale a toujours été appréciée au cours des cent dernières années surtout si vous misez sur plusieurs maisons familiales dans des zones géographiques diversifiées.

 

Rejoignez un groupe de réseautage local en immobilier

Il existe des milliers de groupes REI (investissement immobilier) à travers le pays. Rejoignez-en un ou deux. Participez à leur atelier et forum de discussion. Essayez de trouver des groupes qui ne lancent pas de produits immobiliers, mais qui vous éduquent vraiment et vous encadrent dans les domaines qui suscitent votre intérêt. Vous bénéficiez d’une écoute et conseil, d’une aide au financement, des outils innovants qui vous permettent de devenir un expert en investissement immobilier.

Les différents acteurs de la copropriété et leurs rôles respectifs

La copropriété est l’organisation d’un ou de nombreux immeubles dont la propriété est repartie entre plusieurs personnes et  partagée en lot. Ce dernier est composé d’une partie privative et d’une quote-part de parties communes. Cette organisation est réglementée par la loi et avec la participation de quelques acteurs clés disposant de différents rôles.

Le syndicat de copropriétaires

Le syndicat de la copropriété est composé de l’ensemble des copropriétaires sans exception, quelle que soit la taille ou la nature de leur lot. En principe, il se réunit en assemblée générale au moins une fois par an.  Sa mission ne se contente pas seulement de fixer un budget prévisionnel pour le bon fonctionnement et à l’administration des parties communes avec les équipements collectifs, mais il doit également décider les travaux à réaliser et de désigner un syndic pour exécuter ces décisions. Alors, le syndicat peut décider d’une acquisition ou d’une vente pour le compte collectif, et souscrire à un prêt bancaire commun. En tant que personne morale, le syndicat peut agir en justice à l’encontre d’un copropriétaire ou d’un tiers qui ne respecte pas les obligations contractuelles.

Le syndic de la copropriété

Le syndic de copropriété est essentiel pour le bon fonctionnement d’une copropriété. Il est constitué d’un professionnel et d’un particulier élus à la majorité absolue des copropriétaires en assemblée générale, dont la durée de son mandat est de trois ans renouvelables. Le syndic est le représentant légal d’un syndicat de copropriétaires. Pour cela, il a une double mission:

  • D’une part, la gestion administrative : il tient à jour une fiche synthétique de la copropriété, une liste de tous les copropriétaires et le carnet d’entretien de l’immeuble. Il assure la bonne exécution du règlement de la copropriété et procéder à son immatriculation. Et il informe les occupants de l’immeuble sur les décisions prises en assemblée générale.
  • D’autre part, la gestion financière : il établit le budget prévisionnel, les comptes du syndicat avec leurs annexes et les ordonnées au vote des copropriétaires.

Le conseil syndical

Il s’agit d’un groupe de plusieurs copropriétaires désignés lors d’une assemblée générale, composé d’un président et des conseillers, qui travaille pour une durée de trois ans renouvelables. Son rôle principal est d’assister le syndic dans ses missions c’est-à-dire une fonction consultative. Il peut aussi contrôler l’administration de l’immeuble, surveiller la gestion du syndic de copropriété en vérifiant sa comptabilité, assister le syndic dans ses décisions concernant la copropriété, l’établissement de l’ordre du jour des assemblées générales et la préparation du budget prévisionnel. Le conseil syndical peut provoquer une assemblée générale en cas d’empêchement du syndic, quelle que soit la raison. Celle-ci a pour but de voter un nouveau syndic. Chaque année, il doit rendre compte par rapport à l’exécution de ses missions auprès de tous les copropriétaires pendant la réunion générale.

Mettre son bien en gestion

Vous venez d’acquérir un bien immobilier et vous ne disposez pas assez de temps pour assurer sa gestion pourtant vous souhaitez le mettre en location. Ne paniquez surtout pas, la gestion locative auprès d’un professionnel de l’immobilier est une solution qui présente de nombreux avantages.

Qu’est-ce que la gestion locative ?

Sa définition la plus simple est la prise en charge de la gestion d’un bien immobilier mis en location par un intervenant extérieur. Le propriétaire ou l’investisseur et l’agence qui sera en charge de la gestion établiront un mandat. Ce contrat précisera bien entendu la méthode de suivi des comptes, le montant des honoraires de gestion courante et d’éventuels frais supplémentaires.

Quels en sont les avantages ?

Ce système vous permet déjà de gagner plus de temps pour votre vie professionnelle et personnelle. En optant pour la gestion locative, vous faites aussi le choix de la tranquillité. Vous profiterez d’une meilleure expertise, car on n’est jamais mieux servi que par un professionnel dans le domaine. Si vous vivez loin de la propriété à mettre en location, ce choix vous évitera de faire l’aller-retour entre votre maison principale et le bien concerné. Si vous disposez de nombreux appartements en location, cela vous éviterait de mélanger les pinceaux.

Quelles tâches prend en charge l’’agence immobilière ?

L’administrateur du bien prendra en charge toutes les opérations relatives à la gestion dont :

  • La présélection des locataires.
  • Le choix du locataire.
  • La rédaction et la signature du bail.
  • La perception des loyers.
  • La délivrance des quittances.
  • L’état des lieux d’entrée et de sorties.
  • Les régularisations des charges.
  • Les réparations.
  • L’amélioration du bien en général.
  • L’intervention en cas de problème rencontré avec le locataire ou causé par le locataire.

Quel tarif pour louer votre logement par une agence ?

Comme toute autre prestation, la gestion locative immobilière a un coût. Par rapport à toutes les tâches que l’agent immobilier réalise quotidiennement, ce coût reste raisonnable, car vous devez payer l’agence entre 5 et 10 % du loyer que vous percevez chaque mois. Comme vous n’avez rien à gérer, et ce même lorsqu’il y a non-paiement de votre loyer, ce coût est le prix de votre tranquillité.

Recourir au service d’une agence immobilière pour assurer la gestion de votre bien immobilier est un choix très sage, car elle connaît mieux le marché, les conditions à remplir ainsi que les procédures à suivre en cas de problème comme le non-paiement du loyer par le locataire par exemple. Déléguer la gestion de votre bien à une agence c’est en tout, la garantie d’être bien renseigné, conseillé, accompagné et de pouvoir louer sereinement même sur le long terme.