Récupérez votre caution grâce à ce contrôle de nettoyage

Les personnes qui louent ont tendance à déménager plus souvent que celles qui possèdent leur propre maison. Il n’est donc pas étonnant que de nombreux locataires soient dépassés par les difficultés liées au déménagement. Nous vous offrons donc quelques conseils sur le contrôle que vous pouvez suivre pour vous aider à conserver votre caution.

Ne coupez pas l’électricité tout de suite

Vous pourriez avoir besoin du courant restant pour pouvoir effectuer les nettoyages ou réparations supplémentaires. L’agent immobilier ou le propriétaire peut vous demander d’effectuer avant de rendre votre caution et après la première inspection. Gardez-le en marche jusqu’à ce que vous ayez obtenu l’autorisation explicite du propriétaire ou de l’agent. Vous pourrez ensuite débrancher l’électricité et le gaz ainsi que tout ce qui est fourni à votre nom. Prenez également des photos datées des compteurs d’eau, d’électricité et de gaz. Puis, classez-les dans vos dossiers, afin de ne pas être facturé pour ce que vous n’avez pas utilisé.

Usure et nettoyage de la moquette

Vous n’avez pas à réparer quoi que ce soit qui résulte de l’usure due à l’âge. Cela peut comprendre :

  • La détérioration naturelle due à l’âge
  • La détérioration due à l’utilisation normale au fil du temps

Cela peut s’appliquer même à des dommages importants. Toutefois, vous pouvez faire appel à des nettoyeurs professionnels. Ils peuvent vous aider à rafraîchir le tapis avant votre inspection finale. N’oubliez pas de leur demander un reçu afin de pouvoir prouver que cela a été fait. Cela vous protège des éventuels abus de la part de l’agent ou du propriétaire.

Si vous avez des animaux de compagnie, fumigez la maison

Certains baux qui autorisent les animaux de compagnie stipulent que vous devez engager des fumigateurs professionnels. Cela consiste à lutter contre les puces, les tiques ou les parasites avant de vous déménager. Vous devez donc vérifier les conditions de votre contrat de bail. Faites ce qui est exigé, à moins que vous n’ayez pas contrôlé les puces et les parasites dans la propriété pendant votre location. Il est bon de faire quand même fumiger l’endroit. Cela vous permet de vous assurer que les puces n’empêcheront pas que votre caution vous soit rendue.

Engagez des nettoyeurs professionnels en fin de bail

Il se peut que vous soyez locataire pour la première fois. Vous pourrez être surpris par la quantité de travail nécessaire pour nettoyer à fond une maison en fin de bail. Si vous n’êtes pas sûr d’être à la hauteur, engagez des professionnels spécialisés dans le nettoyage de fin de bail. Il existe des nettoyeurs qui vous garantissent que la maison sera nettoyée selon les normes du propriétaire ou de l’agent. Ils pourront vous rembourser leurs frais si votre caution n’est pas restituée. Après le nettoyage et les réparations, prenez de nombreuses photos et conservez les reçus.

Louez un local commercial pour exercer votre activité

Avoir un local adapté pour exercer votre activité est indispensable pour bien développer votre affaire. De plus, vous pourrez y accueillir vos clients et vos prospects, sans difficulté. Pour trouver un local commercial répondant à vos exigences, vous devez faire appel à des spécialistes de l’immobilier d’entreprise. Eux seuls ont le pouvoir de vous trouver la location adéquate sur Montpellier. 

Un local commercial répondant exactement à vos besoins

Il n’y a qu’en demandant l’accompagnement de professionnels expérimentés que vous arriverez à trouver une location de commerce adaptée à Montpellier. En effet, en étant soutenu par des experts, vos démarches seront grandement facilitées, puisqu’ils connaissent le marché de l’immobilier comme leurs poches, mais aussi le marché local. Les spécialistes vous trouveront le local parfait, au meilleur prix, car ils seront à votre écoute et comprendront votre activité. Ils examineront aussi votre cahier des charges, ainsi, il sera possible de développer votre business en toute sérénité. 

Un large choix de locations s’offre à vous

Un très large panel de locaux en location vous est proposé, de ce fait, vous aurez l’embarras du choix. Vous aurez donc plusieurs bâtiments à votre disposition. Que vous désiriez une bâtisse à l’architecture moderne ou ancienne, de petites ou de grandes dimensions, bien située, vous serez certain de dénicher ce qu’il vous faut. Vous serez logé à proximité des points de transport, des commerces et autres, ce qui facilitera les allées et venues des clients, des fournisseurs et des prospects, mais aussi les vôtres. Vous pourrez louer un local doté de sanitaires, d’équipements intéressants et fonctionnels, d’un open space, d’un terrain clos et autres. Qui plus est, en étant à proximité des arrêts de bus, de la gare…, vous éviterez de prendre votre propre voiture, ce qui vous fera faire des économies sur le carburant, tout en faisant un geste pour la Planète. Avec votre local commercial, vous courrez sur la réussite. 

Qu’en est-il de la location immobilière ?

Avant de louer un logement, il est nécessaire d’avoir des connaissances concernant les contrats de location et surtout les différents types de location immobilière.

Les contrats de location immobilière

Il est primordial d’établir et de signer un contrat de location avant de posséder ou de louer un bien. C’est un contrat établi entre le propriétaire et le locataire en guise d’attestation, de formalité et de modalité de location. La possession d’un logement ne concerne pas seulement le locataire dit preneur ni le propriétaire ou bailleur, mais les deux parties à la fois. Après la signature des contrats de location ou bail, celui-ci devra être visé auprès des autorités et rédigé en plusieurs exemplaires afin que chaque parti ait une copie qui sera utile comme référence lors d’un conflit. Ce document a pour objectif d’assurer la sécurité du bailleur et du locataire. Le bail varie selon le type de location que vous adoptez :

  • Le bail pour location non meublée (ou location vide)
  • Le bail pour location meublée

Les différents éléments qui constituent un contrat de location immobilier

Au moment de la rédaction d’un bail, il faudra prendre en compte ses divers éléments :

  • La durée du bail
  • Les informations qui concernent le logement
  • Les informations concernant les locataires
  • Les conditions de renouvellement du contrat
  • Les informations concernant les paiements : montant du loyer, les charges, les cautions et les garanties
  • Les ententes des deux partis : les règlements et les conditions
  • Les conditions de résiliations de bail

Les types de location immobilière

Les types de location immobilière varient selon les raisons d’usage du logement et la durée d’occupation. Il existe :

  • La location d’habitations : comme les maisons, les appartements … C’est un type de location idéal pour les personnes qui ont besoin de résidence principale, où elles vont y habiter pendant un certain temps.
  • Le logement étudiant : réservé aux étudiants qui étudient loin de sa résidence principale
  • Le logement social : ce sont des logements construits par des associations ou des organisations pour subvenir à des gens à des revenus faibles ou nécessiteux.
  • La location locale commerciale : pour les activités commerciales et professionnelles : bureaux, magasins …
  • La location de vacances : destinée aux vacanciers, aux touristes et aux gens de passage
  • L’échange de maison : il fait partie des locations saisonnières. C’est un nouveau type de vacances qui consiste à découvrir une nouvelle aventure dans le logement de l’habitant d’une destination.

Ses différents types de location immobilière peuvent être classés en deux grandes catégories selon les caractéristiques du logement, la classification du contrat de location dépend du propriétaire et surtout l’usage et les activités rencontrées au sein de l’immobilier:

  • La location meublée
  • La location vide

Bon à savoir sur la location meublée

Vous souhaitez investir en location meublée votre maison ? Il est indispensable pour vous de connaître toutes les conditions et les modalités de ce type de location pour éviter les mauvaises surprises. En principe, louer en meublé c’est procurer au locataire un logement qui comporte des mobiliers essentiels à la vie quotidienne, pour qu’il soit conforme à une résidence principale.

Le logement à fournir

Quel que soit le type de location que le propriétaire choisit, vous devez fournir au locataire un logement qui respecte les critères de confort et de sécurité. Selon la loi en vigueur, le bailleur doit donner une résidence décente au locataire c’est-à-dire une maison qui ne doit pas présenter des risques portant atteinte à la santé et à la sécurité des locataires. Pour cela, la maison doit être équipée d’une installation en eau potable, d’une cuisine, de chauffage et de sanitaires. Chaque pièce doit être exposée à la lumière naturelle suffisante et à l’air libre. Le règlement en vigueur oblige aussi le propriétaire de fournir à son client un logement qui s’étend sur une superficie minimale de 9 m² et d’une hauteur sous plafond d’au moins de 2,20 m. Autrement dit, la maison doit avoir un volume habitable d’au moins à 20 m3.

Les différents mobiliers obligatoires

Pour qu’un logement soit loué en meublé, tous les éléments mobiliers nécessaires à la vie courante doivent s’y trouver. Le locataire peut alors s’installer sans avoir besoin d’apporter des meubles, il lui faut juste ramener ses effets personnels et quelques indispensables comme les draps, serviettes, torchons, et autres. Sachez que la liste du mobilier à fournir est fixée par un décret. Autrement dit, le locataire doit pouvoir vivre convenablement dans la résidence. Chaque pièce doit donc comporter des mobiliers adaptés. La chambre à coucher doit être dotée au minimum d’une literie incluant une couette et un dispositif d’occultation des fenêtres. La cuisine doit comporter des plaques de cuisson, d’un four ou une micro-onde, de la vaisselle et des ustensiles de cuisine, un réfrigérateur et un congélateur ou au moins un réfrigérateur doté d’un compartiment de congélation.  Et pour la vie courante, la maison doit contenir une table et des sièges, des étagères de rangement, des luminaires et des matériels d’entretien adapté aux caractéristiques du logement.

Les règles spécifiques

À part les mobiliers à fournir, la location meublée est régie par des règles spécifiques qui doivent connaître aussi bien le locataire que le propriétaire. Ces règles concernent alors :

  • La rédaction du bail : l’inventaire détaillé de ce mobilier doit être annexé au contrat de bail avec leur état. À la fin du bail, la même formalité doit se faire pour déterminer si des réparations ou remplacements de mobilier sont nécessaires et à qui ils seront facturés.
  • La durée du bail : elle dure d’un an reconductible à l’échéance. Et le préavis de départ est d’un mois.
  • Le montant de dépôt de garantie ne doit pas dépasser deux mois de loyer hors charges
  • Le montant de charges doit être forfaitaire et précisé dans le bail.